Abonnez-vous à notre Blog

Vous souhaitez rejoindre un cabinet de conseil spécialisé ? Lisez d’abord ceci !

Catégorie :
Date de publication :
juin 17, 2022
Temps de lecture :
12 minutes
Leo
Rédacteur expérimenté et bon vivant qui aime se faire plaisir au restaurant mais le regrette après.

Vous avez du mal à entrer chez McKinsey, BCG, Bain & Co. ou dans d’autres cabinets top tier ? Ou peut-être ne savez-vous pas si vous voulez travailler avec de grands cabinets ? Il n’est pas toujours facile de faire le bon choix pour sa carrière.

Des décennies de succès et une grande base de clients ont fait des cabinets MBB et Big 4 les destinations les plus recherchées par les aspirants consultants. De nombreux candidats ambitieux et travailleurs tentent leur chance chaque année. Mais seule une poignée d'entre eux réussit à y mettre les pieds.

Cependant, les candidats oublient souvent qu'ils peuvent toujours devenir des consultants performants. Et ce, en travaillant pour un cabinet de conseil spécialisé. Même si ces entreprises sont plus petites, les opportunités peuvent être grandes si vous savez comment en tirer parti.

Dans cet article, vous apprendrez ce qu’il faut savoir pour faire carrière dans cabinet de conseil spécialisé. Et vous serez alors en mesure de prendre une décision de carrière plus informée.

Qu’est-ce qu’un cabinet de conseil spécialisé ?

Spécialisé (adj.) : Se consacrer à une occupation, à une recherche, à un métier déterminé. C’est l’une des définitions du mot spécialisé que l’on peut retrouver dans le dictionnaire.

Cependant, un cabinet de conseil spécialisé fait référence à un cabinet de petite taille. Il offre une quantité limitée de services à ses clients. Il n’existe pas de définition particulière d’un cabinet de conseil spécialisé en tant que tel. Mais vous pouvez retrouver certains critères dans un cabinet permettant de le définir comme tel.

POINTS CLÉS

  • Les cabinets de conseil spécialisés disposent d’un plus petit nombre de succursales. Ils embauchent un nombre limité d’employés. Enfin, ils proposent généralement des services dans une à trois spécialités seulement.
  • Même s’ils sont plus petits par rapport à MBB et Big 4, les salaires y restent équivalents.
  • Les cabinets spécialisés peuvent être sous pression pour conclure plus de projets et trouver de nouveaux clients. Vous devrez donc toujours faire de votre mieux et vous montrer sous votre meilleur jour en tant que consultant.
  • L’avancement de carrière dans les cabinets spécialisés peut être plus rapide. C'est dû à l’absence de hiérarchie stricte et une concurrence plus faible.
  • Travailler pour un cabinet de conseil spécialisé vous aidera à vous spécialiser dans un domaine particulier. Cette expertise pourrait bien être un grand atout pour une croissance future.
  • Les opportunités de sortie ne sont pas aussi intéressantes dans les cabinets spécialisés que dans les grands cabinets établies.

Bureaux plus petits et succursales limitées

Un cabinet de conseil spécialisé peut n’avoir qu’un seul petit bureau. Mais certains ont aussi dix à quinze succursales dans différentes villes ou pays. Il faut toujours comparer ces petits cabinets spécialisés à MBB ou aux Big 4. Ces derniers ont des milliers de succursales et des bureaux somptueux dans des gratte-ciel partout dans le monde.

Services dans une gamme étroite de niches

Alors que les cabinets de conseil top tier qui détiennent la majorité des parts de marché peuvent offrir des services dans un large éventail de domaines, du conseil en stratégie à la transformation digitale et tout ce qui se trouve entre les deux, les cabinets de conseil spécialisé ne peuvent pas se permettre cette approche. Ces sociétés doivent s’en tenir à des niches précises, par exemple la gestion d’actifs ou le conseil en matière de risques, en raison de budgets plus réduits et d’une clientèle modeste.

Des équipes plus petites

Là encore, petit ne signifie pas nécessairement que ces cabinets ne comptent que 1 à 10 employés. Les meilleurs cabinets de conseil spécialisés peuvent avoir jusqu’à deux cents employés. Ce qui est encore très petit par rapport aux grandes sociétés de conseil qui, elles, peuvent avoir des centaines de membres travaillant dans un seul de leurs nombreux bâtiments. La culture des petits cabinets de conseil est également susceptible d’être plus décontractée et vous n’aurez peut-être pas l’expérience d’une hiérarchie très stricte comme ce qui prévaut chez MBB ou dans les Big 4.

Six choses à considérer avant de rejoindre un cabinet de conseil spécialisé

Qu’un cabinet de conseil spécialisé vous convienne ou non dépendra essentiellement de ce que vous voulez de votre carrière. Cependant, nous pouvons rendre votre décision un peu plus facile en discutant de quelques points que vous devriez garder à l’esprit avant de signer un contrat avec une telle structure.

cabinet de conseil spécialisé, Vous souhaitez rejoindre un cabinet de conseil spécialisé ? Lisez d’abord ceci !

1. Compensation financière

Il existe un mythe selon lequel les cabinets spécialisés ne peuvent pas se permettre de payer comme les grands cabinets de conseil. Ce n’est tout simplement pas vrai. Vous voyez, il existe différents types de cabinets et beaucoup d’entre eux paient autant voire plus que les grandes structures. Pour ce qui est de votre salaire, vous pourrez toujours gagner 80 000 à 100 000 dollars à un poste junior dans ces sociétés. Mais il y a un « mais ». En général, les petites entreprises ne sont pas toujours prêtes à faire face à un bouleversement financier majeur sur le marché. Ainsi, des mesures sévères peuvent être prises pour alléger le fardeau financier de l’entreprise, ce qui peut finalement affecter votre emploi.

2. Innovation

Les grands cabinets de conseil ont des structures rigides et des processus robustes qui les ont maintenus en activité depuis la fin du siècle précédent. Bien que cela puisse sembler être une chance, cela peut également être un obstacle majeur, car une méthode de travail archaïque peut amener à restreindre l’innovation. Les petits cabinets, en revanche, se sentent libres d’être créatifs et de proposer des solutions disruptives. Par conséquent, si vous êtes créatif et que vous avez l’esprit d’entreprise, vous aimerez exercer vos talents dans un petit cabinet de conseil. Il vous sera également plus facile de suggérer et de mettre en œuvre des solutions innovantes en raison de l’absence de hiérarchie stricte.

3. Avancement de carrière

Vous ne pouvez pas prendre du galon rapidement dans les grands cabinets de conseil. Vous devrez attendre et exceller dans chaque rôle pendant des années avant d’être promu. Quel que soit votre talent ou votre pouvoir d’attraction auprès de la direction de l’entreprise, vous devrez être patient. Au contraire, les cabinets de conseil spécialisés peuvent vous confier davantage de responsabilités au début de votre carrière, à condition que vous soyez qualifiés et motivés pour les assumer. La taille de l’équipe étant réduite, il est probable que vous travailliez directement aux côtés de clients et de consultants plus expérimentés au quotidien.

4. Spécialisation VS généralisation

Comme les cabinets de conseil spécialisés offrent des services dans des domaines limités, vous aurez l’occasion de devenir vraiment bon dans un domaine, plutôt que d’être touche à tout mais très bon dans rien. Cependant, cela ne signifie pas que travailler pour de grands cabinets de conseil ne vous apprendra rien. En effet, les grands cabinets offrent généralement une large gamme de services (ce qui est nécessaire pour que leur chiffre d’affaires atteigne les milliards). Ainsi, même si vous ne maîtriserez probablement pas un sujet particulier, vous apprendrez beaucoup sur les différentes spécialités du conseil en travaillant avec ces cabinets. Ensuite, vous aurez la possibilité de choisir le domaine qui vous plaît le plus. Par exemple, si vous découvrez que la gestion des opérations est votre point fort, vous pourrez offrir des services en freelance dans ce créneau plus tard dans votre carrière. En d’autres termes, que vous travailliez dans un cabinet spécialisé ou dans un MBB, vous repartirez avec de nombreuses compétences et expériences pratiques.

5. Équilibre entre vie professionnelle et vie privée

Encore une fois, il existe un mythe selon lequel travailler pour cabinet spécialisé revient à avoir beaucoup de temps libre et des horaires flexibles. Malheureusement, tout a un prix, et vous devrez fournir la même quantité de travail dans n’importe quel cabinet, quelle que soit sa taille. En fait, les cabinets spécialisés sont parfois soumis à une pression plus forte pour vendre plus cher aux clients existants ou augmenter la portée du projet pour continuer à avoir du travail. Pour y parvenir, on attendra de vous que vous fassiez un effort supplémentaire. Cependant, chaque cabinet spécialisé est différent, et vous trouverez sûrement ceux qui offrent le bon équilibre entre travail et vie privée , et une culture d'entreprise positive et optimiste.

6. Opportunités de sortie

C’est probablement le plus gros désavantage qui vient avec le fait de travailler dans des cabinets spécialisés. Le fait est que si vous travaillez avec McKinsey ou BCG, même pour seulement quatre ou cinq ans, alors vous pourrez toujours écrire « Ex-McKinsey » ou « Ex-BCG » à côté de votre nom et gagner le respect des clients et des consultants instantanément. Cependant, comme les cabinets de conseil spécialisés ne sont pas forcément reconnus, vous devrez construire votre propre marque grâce à votre expertise et vous vous décidez à créer votre propre cabinet ou à devenir consultant indépendant. En fin de compte, les opportunités de sortie pour les consultants des grands cabinets sont bien meilleures par rapport à ceux qui n’ont travaillé que pour des cabinets de conseil spécialisé.

Conclusion

J’espère que ces différents points vous aideront à choisir si vous devez rejoindre un cabinet de conseil spécialisé, ou bien oublier cette option et rejoindre un MBB ou un autre cabinet de premier plan quoi qu’il arrive. Cependant, n’oubliez pas que si vous avez la bonne motivation et la bonne formation, vous pouvez toujours avoir une carrière de consultant très réussie, même dans un cabinet spécialisé. Et n’oubliez pas que vous pouvez toujours travailler pour un grand cabinet de conseil après avoir travaillé dans un plus petit, bien que vous risquiez alors de finir à un poste similaire ou inférieur.

Cela fait beaucoup d’informations à traiter, alors prenez un peu de temps et réfléchissez-y profondément. Bonne chance à vous.