Abonnez-vous à notre Blog

5 étapes pour lancer une activité de conseil en freelance

Catégorie :
Date de publication :
août 5, 2021
Temps de lecture :
9 minutes
Leo
Rédacteur expérimenté et bon vivant qui aime se faire plaisir au restaurant mais le regrette après.

Être freelance est très similaire à la gestion d’une petite entreprise. Vous devez trouver vous-même de nouveaux clients, vous devez gérer votre comptabilité et vos charges, et vous aurez probablement une petite charge de travail à gérer à tout moment. C’est pourquoi il est juste d’utiliser le terme de propriétaire d’entreprise « freelance », juste pour que vous compreniez mieux cet article.

Si vous savez déjà comment exercer le métier de consultant dans le cadre de votre travail, vous pouvez facilement apprendre à créer votre propre entreprise de conseil.

Nous allons aborder dans cet article les 5 étapes qui vous aideront à démarrer votre activité de consultant freelance.

1. Préparez-vous mentalement à devenir propriétaire d’une entreprise

Alors, comment passer de consultant en affaires prêt à quitter son emploi à démarrer une entreprise de conseil ? Tout commence par le bon état d’esprit. Avant de vous investir profondément dans l’apprentissage pour comprendre comment démarrer une entreprise de conseil, vous devriez prendre le temps de vous préparer mentalement à ce voyage. Même lorsque vous démarrez une entreprise de conseil en freelance, vous dirigez toujours une entreprise et c’est un statut très différent de celui de consultant employé par une société.

Soyez conscient que, contrairement à votre emploi actuel qui fournit un salaire stable, le freelancing pourrait s’accompagner d’entrées d’argent fluctuantes. Certains mois peuvent être rentables, et certains mois pourraient être moyens. Mais vous avez vos chances pour gagner plus qu’en tant que salarié. Deuxièmement, en tant que freelance, vous êtes responsable de trouver des clients vous-même. Certains de ces clients peuvent devenir des habitués et offrir à votre entreprise une source régulière de revenus et de recommandations. La conclusion est la suivante : vous devez entraîner votre esprit à être serein dans des situations incertaines si vous voulez être un bon consultant freelance.

« Chaque fois que je me heurte à un obstacle difficile dans mon entreprise, cela me rappelle combien il est important d’avoir un état d’esprit de croissance en tant qu’entrepreneur. Un état d’esprit de croissance signifie que vous ne considérez pas les erreurs comme des échecs, mais plutôt comme des opportunités d’apprentissage. » — Robert Ellis

2. Créez un business plan de consulting freelance

Une fois que vous êtes mentalement prêt à faire le grand saut, il est temps de mettre vos doigts sur votre clavier (ou une feuille de papier) et de commencer à créer votre business plan. Il existe plusieurs façons de créer des business plans et Internet est rempli de modèles de plans gratuits. Mais voici quelques éléments clés que vous devez inclure :

  • Pourquoi vous faites ce que vous faites
  • Votre vision : où voulez-vous emmener votre entreprise de conseil ?
  • Qui est votre public cible ?
  • Quels sont leurs problèmes et comment allez-vous les résoudre ?
  • Une liste de vos services
  • Stratégie marketing
  • Une brève analyse de l’industrie dans laquelle vous essayez d’entrer
  • Stratégie d’acquisition de clients : comment allez-vous trouver des clients ?
  • Analyse de la concurrence : cela inclut les autres consultants freelance ainsi que les cabinets de conseil
  • Finances : de combien d’argent avez-vous besoin pour démarrer, les coûts de fonctionnement de l’entreprise, et les revenus attendus

Bien sûr, vous pouvez ajouter ou supprimer des choses à votre guise, mais assurez-vous que vous ayez bien un business plan avant d’aller de l’avant. Cela vous aidera à voir clairement vos objectifs et à vous diriger dans la bonne direction.

3. Créez les profils de vos clients idéaux

Vous pouvez passer des heures à apprendre comment lancer une entreprise de conseil, mais en fin de compte, ce sont les clients qui seront l’élément vital de votre entreprise. En fait, une grande majorité d’entreprises échouent en raison d’un manque de clients. C’est pourquoi vous devez comprendre vos clients idéaux aussi précisément que possible. Dans le secteur, beaucoup d’entreprises prospères créent des profils de client type pour mieux connaître leur public cible. Voici ce que comprend un profil type:

conseil en freelance, 5 étapes pour lancer une activité de conseil en freelance
  • Démographie : âge, sexe, structure familiale, niveau d’éducation, revenus, etc.
  • Objectifs professionnels qu’ils veulent atteindre, comme augmenter les revenus de 20 % en 3 mois.
  • Leurs pain points. Par exemple, la difficulté à étendre l’entreprise à l’international.
  • Leurs opinions sur vos services : Ont-ils entendu parler des consultants ? Sont-ils ouverts à l’idée d’en engager ? Préfèrent-ils les cabinets de conseil ou les consultants freelance ?

Pour créer des profils types, vous devez parler à plusieurs personnes de votre marché cible et les interroger sur leurs objectifs et leurs pain points. Vous remarquerez que tous les membres de votre public cible ont certaines similitudes et cela vous aidera à mieux les comprendre.

4. Entrez en contact avec une plateforme de consulting freelance

Trouver de nouveaux projets en tant que freelance, surtout quand on est débutant, peut être un défi. Il existe plusieurs façons de trouver de nouveaux clients : les réseaux sociaux, les sites de recherche d’emploi, les événements de networking, etc. Cependant, les plateformes de consulting freelance rendent la recherche de clients très pratique. Le processus est assez simple : entrez en contact avec une plateforme de consulting en ligne et indiquez vos diplômes, votre expérience professionnelle, vos réalisations et vos objectifs professionnels. Ensuite, laissez-leur le soin de s’occuper du reste. Si un nouveau projet, pour lequel vous pourriez être un candidat approprié, se présente, les plateformes vous contacteront.

Le plus intéressant, c’est que ces plateformes sont constamment visitées par des entreprises qui recherchent activement des consultants freelance. Cela signifie que vous n’avez pas à travailler aussi dur pour conclure une vente que lorsque vous communiquez avec des entreprises qui ne sont même pas à la recherche de consultants. En bref, les plateformes de consultants indépendants concluent déjà la moitié de la vente en votre nom : à vous de faire le reste.

5. Rencontrez un expert-comptable et un conseiller juridique

Lorsque vous êtes salarié, votre employeur s’occupe généralement de toutes les questions financières et juridiques au nom de l’entreprise. Mais en tant que propriétaire d’une entreprise de conseil, vous devrez effectuer certaines formalités administratives qui ne sont pas liées à votre spécialité. Lorsque vous apprenez comment créer une entreprise de conseil, vous pouvez, sans le savoir, commettre des erreurs à ne pas faire, par exemple, ne pas connaître vos obligations fiscales ou exclure des clauses importantes d’un contrat.

Pour cette raison, il est conseillé de demander l’aide d’experts en finance et en fiscalité, ainsi que d’avocats rompus à la création de contrats commerciaux. C’est un peu de travail supplémentaire au départ, qui est vite rentabilisé par la suite. Après tout, la meilleure façon de faire face aux erreurs est d’éviter qu’elles ne se produisent en premier lieu.

En conclusion, lancer une entreprise de conseil freelance pourrait être la meilleure décision que vous ayez jamais prise. Vous aurez l’occasion de choisir vos propres heures de travail et vos projets. Cependant, le changement n’est pas toujours une partie de plaisir et il y aura beaucoup à apprendre. Mais si vous suivez le bon processus, vous pourriez rejoindre la ligue des consultants freelance qui réussissent et qui vivent leur vie selon leurs propres conditions.