Abonnez-vous à notre Blog

Tout ce que vous devez savoir sur le management efficace des consultants

Catégorie :
Date de publication :
juin 3, 2021
Temps de lecture :
10 minutes
Leo Saini
Rédacteur expérimenté et bon vivant qui aime se faire plaisir au restaurant mais le regrette après.

Si vous êtes déterminé à faire passer votre entreprise au niveau supérieur, il est probable qu’à un moment ou à un autre, vous devrez embaucher le bon consultant pour vous aider à naviguer en eaux inconnues.

Mais l’embauche d’un consultant de haut niveau est la partie la plus facile grâce aux plateformes de conseil en freelance qui peuvent vous mettre en relation avec des centaines de consultants.

Cependant, manager des consultants peut être difficile. Ils ne sont pas vos employés, vous ne pouvez donc pas les diriger comme tels. Mais ils travaillent techniquement pour vous, donc vous devez leur donner des directives. Plutôt déroutant, non ?

C’est pourquoi, dans cet article, nous allons voir comment gérer efficacement les consultants et faire en sorte que votre relation reste positive tout au long de la mission.

Soyez conscient de la dynamique leader-suiveur

Travailler avec des consultants peut être complètement différent que de travailler avec des salariés permanents. La chose la plus importante à retenir ici est que les consultants ne font généralement pas partie de la hiérarchie organisationnelle de votre entreprise. Pour cette raison, les représentants d’une entreprise, qui travaillent régulièrement avec le consultant, ne doivent pas donner l’impression qu’ils « dirigent » le consultant.

Lorsque vous engagez le bon consultant en utilisant une plateforme de consulting en ligne, vous n’avez pas besoin de le diriger. Les meilleurs consultants sont des résolveurs de problèmes autonomes et sont capables de prendre des décisions eux-mêmes. Mais en même temps, il est question de votre entreprise et leur décision affectera votre avenir. C’est pourquoi vous devez comprendre attentivement la dynamique de leader — suiveur.

Cela signifie que vous devrez parfois faire ce que dit le consultant, et parfois, vous devrez peut-être prendre le rôle d’un leader et les « gérer » sans avoir l’air d’un manager.

N’oubliez pas que si vous essayez de contrôler tout ce que fait un consultant, vous risquez de ruiner votre relation avec lui. Et si vous n’intervenez pas quand il le faut, les décisions du consultant pourraient être préjudiciables à votre entreprise.

Familiarisez-les avec la culture interne de l’entreprise.

Vous vous souvenez de ce film "In the Air" dans lequel George Clooney va d’entreprise en entreprise et licencie des gens ? Voilà une des raisons pour lesquelles l’arrivée de consultants dans une entreprise peut susciter un malaise chez les employés en place. Cela a l’air drôle quand on le regarde dans un film. Mais lorsque cela se produit dans la vie réelle, cela peut être difficile à observer.

Tous les consultants ne sont pas des spécialistes de la réduction des effectifs cependant. Mais tout de même, lorsqu’un « expert » extérieur débarque de nulle part et que la routine habituelle de vos employés change, il peut y avoir des luttes de pouvoir. Il est donc de votre responsabilité de vous assurer que le consultant est conscient de la culture interne de votre entreprise. Cela l’aidera à s’installer facilement avec votre personnel.

Si votre entreprise a une structure horizontale et que les employés amènent leur chien au travail, alors cela fait partie de votre culture. Et si les animaux de compagnie sont strictement interdits, et que les employés n’ont pas le droit de s’ajouter les uns aux autres sur les plateformes de réseaux sociaux (autres que LinkedIn), alors cela fait aussi partie de la culture de votre entreprise et cela doit être communiqué au consultant.

« Un bon objectif du leadership est d’aider ceux qui réussissent mal à réussir et d’aider ceux qui réussissent bien à réussir encore mieux. » Jim Rohn

Contrôlez la taille du projet

Lorsque vous engagez un consultant via une plateforme de consulting en ligne, celui-ci établit un cahier des charges précis dans lequel vous trouverez des détails tels que, les livrables, les membres du projet impliqués, le budget, la durée des différentes phases du projet, etc. En bref, vous saurez dès le départ ce que vous allez obtenir pour le prix que vous payez. Cependant, les choses ne sont pas aussi simples qu’il n’y paraît. Même lorsque vous engagez les meilleurs consultants, l’étendue du projet peut parfois augmenter, ce qui peut faire grimper les dépenses globales de votre entreprise, sans parler des retards dans l’achèvement du projet.

Lorsqu’un consultant propose d’augmenter la taille du projet, vous devez avoir une discussion privée avec votre équipe interne et décider si vous voulez aller de l’avant ou non. Si la réponse est « non », alors cela doit être communiqué d’une manière qui n’affecte pas votre relation avec le consultant. Prenons un exemple. Supposons que vous engagiez un consultant en marketing pour améliorer l’image de marque de votre entreprise. Au milieu du projet, il vous recommande d’engager un consultant en SEO pour améliorer votre classement dans les moteurs de recherche locaux. Dans ce cas, c’est à vous d’analyser si cet ajout au projet est viable ou non.

Offrez-leur tout le soutien professionnel dont ils ont besoin

Il est vrai que si vous engagez le bon consultant, vous pourriez en apprendre plus sur lui que lui de vous. Cependant, quel que soit leur talent, ils ne peuvent pas effectuer d’analyse de rentabilité si vous ne leur fournissez pas toutes les statistiques pertinentes, et ils ne peuvent pas non plus augmenter vos adhésions si vous ne les laissez pas interagir avec vos clients existants. En résumé, si vous voulez tirer le meilleur parti de l’opportunité de travailler avec un consultant de haut niveau, vous devez lui offrir toute l’assistance dont il a besoin de votre part.

Souvent, en raison de la politique interne et du manque de collaboration, le travail d’un consultant devient plus difficile qu’il ne doit l’être. Par exemple, si un cadre n’est pas entièrement d’accord avec l’idée d’engager un consultant, il peut, sans le savoir, rendre la mission de conseil difficile en ne répondant pas aux emails, en arrivant en retard aux réunions ou en ne fournissant pas d’informations pertinentes au consultant. Il est de votre devoir, en tant que patron de l’entreprise, de veiller à ce que ce comportement n’affecte pas la motivation du consultant.

N’oubliez pas que la qualité globale des recommandations d’un consultant, et la mise en œuvre qui s’ensuit, dépendront de la façon dont ils sont traités et de la qualité du soutien de l’équipe en interne. Offrez-leur donc toute l’aide dont ils pourraient avoir besoin pendant la mission, tout comme vous le feriez pour vos employés permanents.

manager des consultants, Tout ce que vous devez savoir sur le management efficace des consultants

Examinez en profondeur leurs recommandations, posez des questions et apprenez de votre consultant

Communiquez plus, pas moins. Après qu’un consultant ait fini de recueillir et d’analyser les données, il vous proposera ses recommandations. En termes simples, attendez-vous à quelque chose comme : « Voici ce que dit l’analyse, et voici ce que je recommande ». Lorsque cela se produit, vous avez tout à fait le droit de leur poser des questions et de contester leurs conseils de manière professionnelle. Même si les entreprises engagent les meilleurs consultants, il n’est pas rare qu’elles demandent à leurs consultants de collecter davantage de données et de réviser l’analyse et les recommandations.

Le consultant que vous engagez ne restera pas avec vous pour toujours. En fait, l’engagement ne durera probablement que quelques mois dans la plupart des cas. C’est pourquoi il est nécessaire de garder à l’esprit la brièveté de ce délai et de soutirer le plus de connaissances possible au consultant. En procédant ainsi, vous serez autonome après que le consultant sera passé à un nouveau projet dans une autre entreprise. Bien sûr, vous pouvez facilement engager de nouveaux consultants en utilisant une plateforme de consulting en ligne si vous en avez besoin. Mais lorsque vous en avez déjà un qui travaille avec vous, maximisez cette opportunité.

Conclusion

Manager des consultants n’est pas la même chose que gérer un stagiaire. Les consultants arrivent à bord avec une certaine expertise et un niveau d’ancienneté qui les rend un peu différents des autres employés. Lorsque vous embauchez le bon consultant, vous vous en rendez compte immédiatement. Parfois, vous devez jouer le rôle du leader et manager un consultant, et parfois, c’est le consultant qui indique à chacun quelle est la prochaine étape. Gardez à l’esprit cette dynamique changeante de leader et de suiveur et offrez aux consultants tout le soutien dont ils ont besoin. Et dans le même temps, n’hésitez pas à soulever des questions si vous n’êtes pas d’accord avec eux.

Partagez cette expérience, choisissez votre plateforme !