Abonnez-vous à notre Blog

Echec d'un projet de conseil: pourquoi vous pourriez en être la cause

Catégorie :
Date de publication :
mai 25, 2021
Temps de lecture :
10 minutes
Leo Saini
Rédacteur expérimenté et bon vivant qui aime se faire plaisir au restaurant mais le regrette après.

A quel point est-il difficile de trouver des consultants aujourd’hui ? Cela n’a jamais été aussi simple. Grâce aux plateformes de consulting en ligne, vous pouvez vous connecter à des centaines de consultants excellents en quelques clics.

Mais les choses sont-elles aussi faciles qu’elles le paraissent ? Est-il vrai qu’il suffit de se rendre sur une une plateforme de freelance et de solliciter un consultant pour voir ses problèmes se résoudre ? Pas tout à fait, et ce n’est pas toujours la faute du consultant.

Il peut arriver qu'un consultant soit un peu inexpérimenté pour gérer un projet. Mais parfois, les entreprises font sciemment ou inconsciemment ce qui peut entraîner échec d'un projet avec le consultant. Voici quels sont les problèmes.

1. Vous et votre équipe n’êtes pas sur la même longueur d’onde

Si votre équipe n’est pas vraiment sûre que votre décision de solliciter un consultant va réellement fonctionner, votre engagement avec le consultant pourrait commencer de façon assez improductive. Après tout, il s’agit de votre entreprise, et vos collaborateurs seront chargés d’examiner ou d’approuver certaines (sinon toutes) des tâches du consultant. Il est essentiel que tous les membres de l’équipe soient d’accord avec l’idée de solliciter un consultant. Et c’est à vous de convaincre tout le monde dans votre entreprise, des cadres supérieurs aux stagiaires, que votre décision d’engager un consultant sera une situation gagnant-gagnant pour tout le monde.

Pour éviter l'échec d'un projet avec votre consultant, vous devez savoir exactement pourquoi vous voulez solliciter un consultant. Est-ce parce que vous voulez combler un manque de compétences ? Est-ce parce que vous voulez embaucher un soutien temporaire pour un projet à court terme ? Quelle que soit la raison, il est très important que vous et toute votre équipe soyez sur la même longueur d’onde. Tout le monde dans l’entreprise doit voir un avantage à faire appel à un consultant. En fait, vous devez expliquer en détail à chaque département les avantages de travailler avec un consultant. Par exemple, vous pouvez dire à vos employés que leur charge de travail diminuera si un consultant intervient pour rationaliser les processus d’opérations.

« Le travail d’équipe commence par l’instauration de la confiance. Et la seule façon d’y parvenir est de surmonter notre besoin d’invulnérabilité. » - Patrick Lencioni

2. Vous ralentissez la collecte d'informations nécessaire au consultant

Il peut sembler très étrange de partager des informations commerciales confidentielles avec un consultant que vous avez rencontré il y a seulement quelques jours. Cependant, les projets de conseil commencent toujours par une collecte de données, c’est ainsi. Un consultant ne peut pas analyser votre problème efficacement s’il lui manque des informations importantes. Si l’analyse n’est pas faite au mieux, les recommandations ne pourront, à leur tour, pas l’être. Et si les recommandations ne sont pas les meilleures possibles, cela peut mener directement à l'échec d'un projet. Voyez-vous la réaction en chaîne qu’un manque d’informations pertinentes peut déclencher ?

Prenons un exemple concret

Supposons que vous engagiez un consultant pour augmenter les ventes des services de votre entreprise. Maintenant, le consultant veut inviter certains de vos clients et mener une discussion de groupe pour recueillir certaines informations clés. Cependant, vous êtes réticent à l’idée de laisser une personne extérieure se rapprocher de vos clients et vous refusez cette stratégie. Pour cette raison, le consultant n’a d’autre choix que de faire des hypothèses et de travailler à l’aveuglette. En conséquence, les recommandations peuvent être basées sur des suppositions plutôt que sur la réalité. C’est pourquoi il est vraiment important que vous partagiez avec votre consultant les informations qu’il demande. Si vous craignez que des informations confidentielles de votre entreprise ne soient divulguées, vous pouvez toujours faire signer à votre consultant un accord de confidentialité et/ou un accord de non-concurrence.

3. Un manque d'encadrement du consultant

Les projets de conseil ne sont pas uniquement menés par des consultants. Sans le soutien des cadres supérieurs, un consultant pourrait se sentir impuissant dans une organisation. Il pourrait y avoir de nombreuses raisons derrière cela. Parfois, des désaccords peuvent entraver la progression d’un consultant. Peut-être parce que certains cadres ne sont toujours pas d’accord avec le fait qu’une personne extérieure leur dise ce qu’ils doivent faire. Certains décideurs séniors peuvent se sentir décrédibilisés lorsqu’un consultant externe résout leurs problèmes internes.

Mais parfois, les cadres supérieurs peuvent rendre le travail d’un consultant difficile sans s’en rendre compte. Ils pourraient ne pas avoir le temps de répondre aux emails du consultant, et parfois, ils pourraient avoir besoin de reprogrammer des réunions en raison de tâches d’opération urgentes. Tout cela pourrait involontairement retarder les projets de conseil. La peur du changement peut également être un problème. Dans un monde idéal, un consultant donnerait simplement ses recommandations à une entreprise et s’attendrait à ce qu’elle les accepte sans poser de questions. Mais dans la réalité, il y aura toujours des questions et des doutes. Sans dire que cela ne devrait jamais arriver, trop hésiter à la mise en œuvre des conseils d’un consultant peut entraîner l’échec total de la mission.

échec d'un projet, Echec d’un projet de conseil: pourquoi vous pourriez en être la cause

4. Pensée de groupe

En termes simples, la pensée de groupe est un phénomène dans lequel un groupe de personnes préfère faire ce que les autres membres du groupe « pensent » être juste au lieu d’évaluer logiquement une situation et d’agir en conséquence. Lorsque vous engagez un consultant, il va vous dire quels changements doivent être effectués. C’est là que les choses peuvent se compliquer. Par exemple, si un consultant recommande de modifier légèrement les couleurs de votre emballage parce qu’elles sont très similaires à celles d’un concurrent, la pensée de groupe et une résistance peuvent apparaître. Vous pourriez entendre des choses comme : « Comment pouvons-nous changer les couleurs de notre marque ? » ou « C’est ridicule ».

Même si un consultant a vingt ans d’expérience et est sûr de prendre la bonne décision, la pensée de groupe pourrait vous empêcher de faire ce qui est réellement juste. La mentalité de la pensée de groupe est très sceptique à l’égard des personnes extérieures - c’est la principale caractéristique de ce phénomène. Et malheureusement, un consultant est une personne extérieure qui est temporairement engagée pour résoudre un problème. Cette lutte constante entre la pensée collective et les décisions logiques finira par avoir des répercussions sur le projet. L'échec d'un projet ne peut être évité que si l’équipe interne est ouverte aux nouvelles idées et ne se sent pas menacée par un avis extérieur.

5. Manque de collaboration

Les équipes qui travaillent au sein de leur département et ne collaborent pas avec les autres pourraient finir par être inefficaces. Lorsqu’un consultant intervient dans votre entreprise, il peut avoir besoin de travailler avec des employés de différents départements. Et si chacun opère dans sa propre petite bulle et ne partage pas les informations pertinentes avec les autres, les choses peuvent devenir un peu gênantes pour un consultant. Il existe toutefois une solution à ce problème. Si le PDG, ou un autre cadre supérieur, organise une grande réunion d’équipe et invite tous les départements, il sera facile pour chacun de partager ce qui se passe dans son département et de rester au courant de toutes les informations pertinentes. Heureusement, cela est facile à faire dans les PME car les équipes sont relativement plus petites et les réunions sont facilement gérables.

Conclusion

Pour éviter l'échec d'un projet, le consultant et l’entreprise doivent travailler main dans la main. Souvent, lorsqu’un engagement avec un consultant échoue, la faute est généralement rejetée sur le consultant. Cependant, comme vous l’avez vu dans cet article, l’entreprise même a une certaine responsabilité pour s’assurer qu’un consultant puisse donner le meilleur de lui-même et aider l’entreprise à atteindre les résultats souhaités. Comme mentionné précédemment, il est facile de trouver des consultants de nos jours, mais c’est l’exécution de leurs recommandations qui pourrait s’avérer difficile.

Partagez cette expérience, choisissez votre plateforme !