Abonnez-vous à notre Blog

Petite question : l’IA remplacera-t-elle un jour les consultants ?

Catégorie :
Date de publication :
juin 27, 2022
Temps de lecture :
5 minutes
consultport-author
Gizela
Gizela a presque 20 ans d'experience dans le domaine du digital et attend impatiemment le jour où elle pourra avoir un clône, pour enfin finir sa to-do list.

Avec les exigences toujours plus rapides de l'ère digitale (et le petit coup de pouce d'une pandémie ), le monde de l’IA s'est développé plus vite que l’on ne peut dire "nouveau variant". L'IA dans le conseil n'est rien de nouveau. Mais elle est devenue l’une des tendances les plus poussées du milieu. Certes, les consultants incluent et recommandent eux-mêmes toutes sortes de solutions d'IA aux entreprises. Mais la crainte que l'IA finisse par remplacer des emplois est toujours présente.Même chez les consultants. Cette inquiétude était déjà exprimée en 2017 par certains consultants, mais est-elle fondée ?

Que vient faire l’IA dans le domaine du conseil ?

Il est difficile de saisir comment l’IA pourrait complètement remplacer les consultants. Mais l’IA est beaucoup plus complexe que cela. Il s’agit d’essayer de reproduire l’intelligence d’un être vivant sous forme de système/programme informatique. L'IA et le conseil se rencontrent sur le fait que les deux peuvent être utilisés pour améliorer la performance d'une organisation. Et pour le reste des tâches quotidiennes de conseil ? L’IA peut-elle être utilisée pour tout projet qui nécessite le traitement d’un large volume de données ?

« L’intelligence artificielle a la même relation avec l’intelligence que les fleurs artificielles ont avec les fleurs. » — David Parnas

Qu’en est-il de la crainte que l’IA ne remplace les emplois ?

L’IA est-elle beaucoup plus rapide et efficace que son homologue humain ? Absolument. Cela signifie-t-il que les consultants humains deviendront obsolètes ? Absolument pas. L’inquiétude concernant la prise de contrôle des emplois par l’IA devrait être remplacée par un sentiment d'excitation. L'IA n’a pas une fonction isolée. Elle va de pair avec les consultants eux-mêmes. Il existe une myriade d’aspects que l’IA ne peut pas remplacer:

Les capacités relationnelles

Dans l'état actuel de la technologie de l'IA, il n'existe aucun moyen d'établir une véritable relation et de construire une quelconque relation avec un système d’IA. Sur des tâches telles que persuader quelqu’un de suivre certaines recommandations, présenter une idée, faire une vente, établir une connexion sur certains sujets : l’IA n’en est tout simplement pas encore capable.

Contexte

La connaissance réelle s'étend bien au-delà des frontières des données. C’est un phénomène dont le secteur bancaire a fait l’expérience directe : par le passé, les clients avaient une véritable relation avec leur directeur de banque. Les prêts immobiliers, les prêts professionnels et les prêts personnels étaient traités sur rendez-vous. Au cours de ce rendez-vous, le client (que le directeur connaissait à ce moment-là) présentait son cas/business plan/conflit et le directeur approuvait un prêt sur la base de divers mérites : les antécédents du client, la viabilité du business plan, la disposition générale et la réputation du client, etc.

De nombreuses banques très prospères aujourd’hui ont commencé de cette façon. Mais, comme on peut s’y attendre, les contraintes de temps des directeurs de banques sont devenues un problème et, avec l'arrivée de la technologie, le secteur a progressivement transféré ces responsabilités aux ordinateurs. Aujourd’hui, vous faites une demande de prêt ou d’hypothèque en ligne, sans aucune intervention humaine, et en effectuant quelques calculs mathématiques simples, le système décide si votre demande est acceptée ou non. Le problème, c’est que le contexte est aujourd’hui perdu, un ordinateur n’a en effet absolument aucun moyen de savoir si vous allez recevoir une grosse somme d’argent dans les deux prochains jours pour rembourser un prêt personnel dans son intégralité.

Réputation et confiance

De nombreuses sociétés de conseil se sont également forgées une réputation incroyable au fil des décennies. Les nouvelles technologies d’IA ne peuvent tout simplement pas rivaliser avec cela. Pour ce qui est de la réputation et de la confiance : Consultants - 1 / IA - 0.

Les avantages de l’IA

De nombreux cabinets ont déjà intégré tout ce que l'IA peut offrir au monde du conseil. Ils gèrent désormais des cabinets alimentés par l'IA, où ils utilisent à la fois les atouts des consultants et les avantages que procure cette technologie comme :

IA, Petite question : l’IA remplacera-t-elle un jour les consultants ?

L’automatisation

Vous vous souvenez de la question du directeur de banque dont nous avons parlé précédemment ? Le problème que l'IA a définitivement résolu est celui de la capacité. Contrairement au secteur bancaire, l’automatisation par l’IA dans le monde du conseil est un peu plus positive. Les consultants peuvent disposer de mails automatisés, de chatbots, de questionnaires, etc. pour s'occuper de la gestion administrative courante et recueillir toutes les informations nécessaires pour aider un client. L'intelligence artificielle s'occupe des tâches les plus élémentaires, de sorte que les consultants peuvent se concentrer sur la situation dans son ensemble et sur ce qui compte vraiment.

L’analyse des données à la vitesse de la lumière

Lorsqu’il s’agit d’analyser des données, l’IA sera toujours capable de le faire plus efficacement et beaucoup plus rapidement que ses homologues humains. En pratique, les sociétés de conseil qui font appel à l'IA sont plus susceptibles d'améliorer leurs opérations, de dynamiser les canaux de vente et d'augmenter efficacement leur ROI. Par conséquent, l’IA devient un autre USP du cabinet et lui permet de se démarquer du reste de la concurrence.

Solutions informatiques productives

L’IA se présente également sous la forme de logiciels informatiques incroyablement puissants. Ces programmes vont non seulement faire gagner du temps et de l’argent aux membres de l’équipe, mais aussi augmenter leur productivité en général. Ces logiciels vont de la facturation et de la gestion de la paie aux tâches administratives, réservations et bien plus encore.

Conclusion

L’idée que l’IA remplace les emplois est une idée non fondée et une crainte commune au sein du secteur du conseil. Une étude récente a même prouvé que la probabilité que l’IA prenne complètement le contrôle du secteur du conseil n’est que de 27 %. Nous espérons que cet article vous a permis de comprendre pourquoi l’IA est l’une des principales tendances du secteur et qu’elle devrait être adoptée pour tous les avantages qu’elle offre aux consultants. Pour plus de nouvelles et d'informations intéressantes concernant l'IA et le monde du conseil, vous pouvez lire d'autres articles ici.