Abonnez-vous à notre Blog

3 questions types en entretien de cabinet de conseil

Date de publication :
janvier 27, 2022
Temps de lecture :
8 minutes
Leo
Rédacteur expérimenté et bon vivant qui aime se faire plaisir au restaurant mais le regrette après.

Vous avez un entretien de conseil bientôt ? Vous avez cliqué sur le bon article.

Les entretiens d’embauche peuvent être une expérience intimidante, même pour les candidats très talentueux et motivés. Cependant, connaître à l’avance le format d’un entretien et le type de questions qui peuvent être posées peut rendre les choses beaucoup plus faciles.

Dans cet article, nous allons aborder les trois différents types de questions que les intervieweurs posent aux candidats lors d’un entretien pour un poste de consultant. À la fin de l’article, nous partagerons également quelques conseils infaillibles pour réussir l’entretien.

Vous êtes prêts ? C’est parti !

Voici les trois types de questions auxquelles vous devez vous préparer :

1. Présentez-moi votre CV

Votre interlocuteur vous demandera presque certainement de lui présenter votre CV au début d’un entretien pour le poste de consultant.

Comment répondre à cette question ?

Ne vous attardez pas sur les qualifications et réalisations qui ne sont pas liées au conseil. Il est compréhensible de vouloir mentionner son expérience de bénévolat pendant le festival artistique de sa fac ou de parler d’autres activités extrascolaires. Mais dans un entretien d’embauche pour un poste de consultant, cela pourrait être une erreur. Rappelez-vous, l'entreprise qui vous fait passer l'entretien veut savoir comment vous allez utiliser vos compétences en matière de conseil pour fournir de la valeur à leurs clients.

Il est difficile de se rendre compte de la culture des cabinets de conseil si vous n'avez jamais travaillé en tant que consultant, ou si vous n'êtes pas assez expérimenté. Mais votre interviewer sera susceptible d’être très expérimenté. Il attendra de vous que vous lui indiquiez rapidement les éléments de votre CV qui sont pertinents.

« Mais j’étais le capitaine de l’équipe de football de mon université, est-ce que je peux le mentionner ? » Vous devriez pouvoir le relier d’une manière ou d’une autre au conseil, par exemple en disant : « J’ai dirigé l’équipe de football de mon université, et j’ai de l’expérience dans l’encadrement et la supervision d’une petite équipe. »

« Quoi que vous soyez, soyez le bien. » - Abraham Lincoln

2. Les questions de fit

De toutes les questions d’entretien, celles de fit sont probablement les plus importantes. L’entretien même pourrait presque se résumer à ces questions.

Ces questions comportementales visent à comprendre comment un candidat s’est « comporté » dans une situation particulière. Les intervieweurs peuvent utiliser ces informations pour évaluer comment vous êtes susceptible de vous comporter au cas où une situation similaire se reproduirait et évaluer si vous serez ou non en adéquation avec la culture de leur cabinet de conseil.

Voici quelques exemples de questions comportementales dans un entretien :

  • Décrivez une situation dans laquelle vous n'étiez pas d'accord avec votre manager.
  • Décrivez une situation difficile à laquelle vous avez été confronté au travail et dites-nous comment vous l'avez gérée.
  • Dites-nous comment vous avez géré un client difficile dans le passé.

Bien qu’il soit préférable de se préparer à ces questions à l’avance, répondre de façon automatique et ne pas être authentique n’est peut-être pas la meilleure chose à faire. Les intervieweurs sont intelligents et peuvent dire si vous êtes honnête ou non, alors, agissez en conséquence.

3. Questions de motivation

Ces questions d’entretien sont conçues pour connaître votre motivation à devenir consultant. L'intervieweur va vouloir savoir pourquoi vous avez choisi le secteur du conseil. Si c'est le cas, il voudra savoir pourquoi vous avez choisi une catégorie particulière de conseil, par exemple le conseil en stratégie ou le conseil opérationnel. Enfin, il voudra évidemment savoir pourquoi vous avez choisi de postuler dans leur entreprise.

entretien de conseil, 3 questions types en entretien de cabinet de conseil

Voici quelques exemples de questions de motivation:

  • Pourquoi avez-vous choisi de devenir consultant ?
  • Pourquoi avez-vous choisi notre cabinet?
  • Que savez-vous de l’histoire de notre société ?
  • Quels sont les avantages et les inconvénients d’être consultant ?

Vous vous demandez peut-être : « Pourquoi les intervieweurs sont-ils si désireux de connaître mes motivations pour devenir consultant ? ». Même si être consultant est enrichissant et stimulant, il ne convient pas à tout le monde. Le processus d’embauche lui-même est très long et prend beaucoup de temps. Pour cette raison, les entreprises n’embauchent pas les candidats non motivés, ceux qui ne sont pas susceptibles de pouvoir assumer les responsabilités qui accompagnent un emploi dans l’industrie du conseil.

Comment cartonner dans les entretiens pour des cabinets de conseil

Maintenant que vous connaissez les différents types de questions, discutons de la manière de donner le meilleur de vous-même pendant l’entretien.

  • Comprenez ce qu’ils recherchent : L’intervieweur veut s’assurer que vous pouvez travailler efficacement en équipe. Il veut aussi vérifier votre motivation et votre capacité de résolution de problèmes. Vos réponses doivent démontrer ces qualités.
  • Ne donnez pas de réponses automatiques : Comme mentionné précédemment, ne pas être vous-même pendant un entretien est une mauvaise idée. Il peut s’agir de votre premier, deuxième ou troisième entretien, mais les intervieweurs, en particulier dans les cabinets de conseil top tier, ont des années d’expérience d'entretiens.
  • Répétez pour l’entretien : Oui, vous devez répéter. Il y a une différence entre donner des réponses automatiques et se préparer à l’entretien devant un miroir. Répéter pour l’entretien seul ou avec un coach est certainement une bonne idée. Mais n’oubliez pas de ne pas donner de réponses toutes faites. Vous devez être le plus naturel et détendu possible lors de l’entretien réel.
  • Posez des questions : Ce n’est pas parce que vous êtes dans une position d'"interviewé", que vous ne pouvez pas poser des questions. En fait, poser les bonnes questions peut impressionner votre interlocuteur et vous donner un avantage concurrentiel. Veillez toutefois à ne pas poser de questions trop personnelles ou dont la réponse est évidente. Par exemple « Quand cette entreprise a-t-elle été créée ? ». Vous devriez déjà savoir quand le cabinet a été créé avant même de postuler pour la position. Vous devez également vous abstenir de poser des questions négatives ou qui peuvent sembler conflictuelles, par exemple : « Un autre cabinet m’offre 10 000 $ de plus, pourquoi devrais-je rejoindre le vôtre ? »

En conclusion, les entretiens d’embauche en cabinet de conseil ne sont pas difficiles si vous êtes talentueux et vraiment passionné par l’idée de devenir un consultant accompli. Cependant, vous devez au moins connaître le format de l’entretien et le type de questions habituellement posées. Nous vous souhaitons le meilleur pour votre prochain entretien. Déchirez tout !