Abonnez-vous Ă  notre Blog

Communiquer avec son consultant: 3 choses Ă  partager

Catégorie :
Date de publication :
mai 25, 2021
Temps de lecture :
5 minutes
consultport-author
Leo Saini
Rédacteur expérimenté et bon vivant qui aime se faire plaisir au restaurant mais le regrette aprÚs.

Communiquer avec son consultant demande des efforts particuliers. S’assurer que la mission de conseil est un succĂšs exige un peu plus de rĂ©flexion et de prĂ©paration de la part des deux parties.

Dans cet article, nous allons aborder les choses qui sont souvent laissées dans le non-dit par les entreprises. Pourtant, prendre le temps de communiquer avec son consultant peut changer radicalement vos résultats.

DĂ©couvrons les trois choses que vous devriez dire Ă  votre consultant avant qu’il ne soit trop tard.

« Nous allons avoir besoin de votre aide pour la mise en Ɠuvre. »

Traditionnellement parlant, le rĂŽle d’un consultant est de collecter des informations/donnĂ©es, d’analyser le problĂšme, de proposer des recommandations, et parfois, de rĂ©pĂ©ter ces Ă©tapes jusqu’à ce que le client soit satisfait desdites recommandations. Lorsque vous engagez les bons consultants des meilleures plateformes de consulting, ils font tout cela pour vous sans problĂšme. Cependant, la mise en Ɠuvre des recommandations n’est pas aussi facile qu’il y paraĂźt, et vous pourriez avoir besoin que le consultant reste Ă  bord et dirige le navire pendant un peu plus longtemps.

Beaucoup soutiennent que la mise en Ɠuvre n’est pas vraiment le travail d’un consultant, mais plutĂŽt une tĂąche de gestion. C’est en quelque sorte le cas, sans aucun doute. Mais si les recommandations ne sont pas mises en Ɠuvre correctement, ou Ă  temps, elles pourraient ne pas ĂȘtre aussi efficaces. Travailler dur et dĂ©penser beaucoup d’argent pour des recommandations et ne pas les mettre en Ɠuvre correctement et Ă  temps, c’est comme passer tout le week-end Ă  prĂ©parer un gĂąteau et ne pas le manger du tout. Cela n’a pas de sens, non ?

Soliciter l'aide du consultant et le communiquer clairement

Maintenant, si vous ĂȘtes sĂ»r de pouvoir gĂ©rer la mise en Ɠuvre vous-mĂȘme, vous pourriez sauter cette Ă©tape. Mais, si vers la fin de l’engagement, vous rĂ©alisez que vous ne serez pas en mesure de le faire en interne, il pourrait dĂ©jĂ  ĂȘtre trop tard car le consultant pourrait avoir d’autres engagements pour les semaines Ă  venir. Faites donc savoir Ă  votre consultant que vous aurez besoin d’aide pour la mise en Ɠuvre dans les deux premiĂšres semaines, ou mieux encore, avant de signer l’énoncĂ© des travaux si vous ĂȘtes vraiment certain que la mise en Ɠuvre ne peut pas ĂȘtre gĂ©rĂ©e en temps voulu en interne.

Si vous ne le faites pas, vous risquez de partir à nouveau à la chasse aux meilleurs consultants. Gagnez du temps, et communiquez cela le plus tît possible. Cependant, il est important de savoir que garder le consultant à bord pour mettre en Ɠuvre les recommandations augmentera l’ampleur du projet, mais rassurez-vous, cela en vaudra la peine.

« Si j’avais neuf heures pour abattre un arbre, je passerais les six premiĂšres Ă  affĂ»ter ma hache. » - Abraham Lincoln

« Le projet devrait ĂȘtre terminĂ© autour du
 »

Communiquer avec son consultant des dĂ©lais stricts est crutial pour le bon dĂ©roulement de tout projet. Pour Ă©conomiser le temps et le coĂ»t d’opportunitĂ© qui dĂ©coulent des retards de projet, discutez trĂšs tĂŽt avec votre consultant du calendrier prĂ©vu pour le projet. Vous pourriez trouver les meilleurs consultants sur une plateforme de consulting renommĂ©e. Mais n’oubliez pas que garder le projet sur les rails et le terminer Ă  temps est aussi important que de trouver le bon consultant.

C’est simple. Embauchez des consultants qui ont dĂ©jĂ  eu l’occasion de rĂ©soudre un problĂšme similaire. Ils auront une meilleure idĂ©e de ce qui pourrait mal tourner et Ă  quelle Ă©tape. Et si le processus d’embauche vous semble trop long, laissez-le Ă  la plateforme de consulting freelance.

Communiquer avec son consultant la date prĂ©vue pour l’achĂšvement du projet lui permet d'Ă©tablir le calendrier du projet en consĂ©quence. Il fixera une date limite pour chaque livrable afin de s’assurer que l’achĂšvement du projet ne soit pas retardĂ©.

N’oubliez pas que le conseil est un sport d’équipe. MĂȘme si le travail d’un consultant consiste Ă  analyser des donnĂ©es et Ă  proposer des recommandations, il sera amenĂ© Ă  collaborer avec votre Ă©quipe interne de temps Ă  autre. Leur comportement et leur soutien seront Ă©galement un facteur dĂ©terminant pour l’achĂšvement du projet.

La communication en temps voulu du cĂŽtĂ© de l’entreprise est Ă©galement cruciale. Ce ne sera pas la faute du consultant si le projet prend du retard lorsqu’un dĂ©cideur ne rĂ©pond pas Ă  son email Ă  temps ou ne reçoit pas son appel. C’est pourquoi il est nĂ©cessaire que l’équipe interne, ainsi que le consultant, travaillent ensemble pour s’assurer que le projet soit terminĂ© Ă  temps.

« Vous faites un excellent travail, et nous sommes heureux de vous avoir à bord. »

Beaucoup de chefs d’entreprises ou de cadres supĂ©rieurs tardent Ă  le dire. Il peut y avoir plusieurs raisons derriĂšre cela. Parfois, un dĂ©cideur ne fait pas de compliments au consultant parce qu’il pense que celui-ci pourrait devenir un peu arrogant et commencer Ă  prendre les choses pour acquises. Et parfois, c’est simplement que tout le monde est tellement occupĂ© et dans son monde qu’on en oublie de dire « bon travail » Ă  son consultant.

Trouver les meilleurs consultants demande beaucoup de travail, mais si vous voulez qu’ils restent motivĂ©s une fois l’engagement commencĂ©, vous devez continuer Ă  les encourager. Si vous embauchez les bons consultants, ils seront en gĂ©nĂ©ral dĂ©jĂ  motivĂ©s d’eux-mĂȘmes. Mais qu’ils dĂ©cident de retravailler avec vous ou non dĂ©pendra de votre comportement (et de celui de votre Ă©quipe) pendant la mission.

Un petit « merci » et un « bon travail » de temps en temps font beaucoup de bien. AprĂšs tout, c’est un groupe d’humains qui travaillent avec un autre humain, donc un peu d’empathie ne peut jamais faire de mal. Bien souvent, pendant la durĂ©e de l’engagement, les entreprises ne contactent le consultant que lorsque quelque chose ne va pas dans le projet. Cependant, lorsque les choses vont bien, elles peuvent manquer de gratitude. C’est alors la catastrophe assurĂ©e. Il est vrai que vous devez contacter votre consultant lorsque vous n’ĂȘtes pas d’accord avec quelque chose. Mais ne le contacter que lorsqu’il fait une erreur est tout simplement dĂ©motivant. Par consĂ©quent, continuez Ă  parler Ă  votre consultant lorsque les choses vont bien, mais aussi lorsqu’elles vont mal.

Conclusion : adopter une communication claire avec son consultant est clé

Lorsque vous engagez les bons consultants avec les bonnes compĂ©tences, leurs recommandations ont de fortes chances de vous aider Ă  atteindre vos objectifs commerciaux. Mais seulement si elles sont mises en Ɠuvre correctement. Donc si vous avez besoin d’aide pour la mise en Ɠuvre, soyez clair dĂšs le dĂ©part. Pendant le dĂ©roulement du projet, il est nĂ©cessaire de faire Ă©quipe avec le consultant et de maintenir le projet sur la bonne voie. De mĂȘme, un peu d’empathie et d’encouragement tout au long de la mission est indispensable. Ne traitez pas vos consultants comme des robots. Remerciez-les lorsqu’ils dĂ©passent vos attentes. Cela leur donnera envie de retravailler avec vous et de continuer Ă  produire des rĂ©sultats exceptionnels pour votre entreprise.